La qualité de présence avec les chevaux

Etre présent, qu’est ce que c’est ?

 

 

Etre présent, vivre l’instant présent, être en pleine conscience, être dans l’ici et maintenant, l’attention juste ou encore la présence attentive ... vous trouverez différentes expressions qui désignent toutes plus ou moins la même chose. Mais qu’est ce que c’est exactement ?

C’est ETRE !

Être pleinement conscient de l’instant, de ses sensations, de ses pensées, de ses émotions, de son corps ...

Etre présent, c'est faire taire le bavardage de l’esprit et /ou le flot incessant de nos vies et de nos agendas trop remplis. C’est faire taire son “hamster mental” qui coure, qui coure après on ne sait quoi dans sa petite roue (Nous aurions environ 60 000 pensées par jours !!) C’est faire une pause dans nos occupations (travail, enfants, familles, rendez-vous, ....)

Voici une définition de Christophe André, auteur de nombreux livres sur la médiation que j’affectionne particulièrement : “ C’est prendre le temps de s’arrêter de faire, pour être. Nous vivons dans un monde où nous sommes sans cesse en train de courir et de faire : notre travail, nos courses, les devoirs avec nos enfants, le ménage, le rangement, écrire nos mails… Un monde dans lequel nous sommes l’objet d’une très grande pression. Si nous ne prenons pas garde à nous créer des espaces protégés, privilégiés, nous allons nous transformer en machines à faire. La vie en pleine conscience, c’est tout simplement ces moments où l’on s’arrête. Où l’on prend le temps de respirer et de s’apercevoir que l’on est en vie, dans un monde passionnant. Bien sûr qu’il est important d’agir. Mais sans oublier le pourquoi. L’idée de la pleine conscience, c’est tout simplement de se rendre plus présent à sa propre vie. “

 

Pourquoi est ce important avec les chevaux ?

Les chevaux sont très sensible à notre savoir être, à nos émotions, à nos humeurs du moment. C’est un fait, et tous les cavaliers ont déjà expérimenté ou vu un cheval être sur l’œil avec un cavalier peu rassuré alors que le même cheval avec un cavalier sûr de lui, passait partout sans soucis ? Qui n’a pas vu un cheval piler devant l’obstacle simplement parce que son cavalier appréhendait le saut ? Ne dis t’on pas bien souvent qu’en présence des chevaux il faut laisser ces émotions négatives de coté ?

Votre cheval ce grand spécialiste du langage corporel et sensoriel sait tout de vous ! Il lit en vous comme dans un livre ouvert. Il sait si vous avez peur, si vous êtes en colère, tendue, triste...

Ma première expérience en matière de “non gestion des émotions” a eu lieu il y a quelques années maintenant au moment ou je venais d’acheter Shérif. J’avais remarqué que lorsque j’avais passé une mauvaise journée au travail il m’était impossible de travailler Shérif correctement. Il n’était pas concentré, pas avec moi, même des exercices simples devenaient compliqués. Et en liberté n’en parlons pas, il se déconnectait loin de moi en ruant. Le message était clair il ne voulait pas subir mes émotions négatives, ma tension, ... et pourtant j’avais l’impression que j’arrivais à mettre tout cela de coté après ma journée de travail. Mais en réalité je n’étais pas réellement avec lui. Bref Shérif a encore une fois joué son rôle de guide et m’a poussé à aller plus loin encore dans la gestion de mes émotions et dans le savoir être avec les chevaux. Plus tard ma formation en shiatsu équin et aussi la rencontre de différentes personnes m’ont guidées vers plus de lâcher prise et je me suis tournée vers la médiation et la pleine conscience et ma relation aux chevaux a fait un bond en avant !

Les chevaux sont particulièrement sensibles à notre qualité de présence. Ils nous réclament pleinement avec eux, ils nous apprennent à développer notre ressenti, à développer nos perceptions, notre langage corporel, à rester concentré, centré, ancré ! A devenir un peu plus cheval , a retrouver notre nature profonde. Grâce à eux, nous découvrons qui l’on est vraiment sans nous laisser envahir sur le plan émotionnel. A leur contact, l’attention ne devrait pas seulement être portée sur la réflexion intellectuelle sur le “comment faire” mais aussi et sur le ressenti non-verbal, corporel et sensoriel. Dans le travail de pleine conscience avec les chevaux, on ne cherche pas à atteindre forcément un état particulier, mais juste à intensifier sa conscience à observer la nature de nos émotions, leurs impacts sur le corps et les comportements qu’elles déclenchent.

 

 

Quelques exercices de base

Je vous propose quelques exercices concrets qui fonctionnent pour moi et avec lesquels j’aime travailler et que je propose régulièrement lors des séances d’accompagnement équestre si j’en ressent le besoin :

  • Le scan corporel :

C’est un exercice de base. L’objectif de cet exercice est de (re)prendre contact avec l’ensemble de votre corps et de vous ancrer dans le moment présent. Il se pratique en général allongé mais vous pouvez aussi le pratiquer debout ou assis. Installez-vous confortablement. Prenez conscience de votre corps, de son poids, de son ancrage au sol et de sa position dans l’espace, de chaque zones de votre corps, des tensions...

Voici une méditation guidée de Christophe André : https://www.youtube.com/watch?v=Rd4k3Ye2yKE

  • Ecouter les sons de l’environnement

Installez vous chez vous ou même en extérieur. Arrêtez vous et fermez les yeux et écoutez, les sons proches, lointains, ceux de la nature ou de la civilisation...

Voici une méditation guidée de Ginkgo Ateliers : https://www.youtube.com/watch?v=0KWbxXw22e8

  • Observer et ressentir son souffle

Observez votre respiration sans chercher à la modifier. Juste prendre conscience et focaliser votre attention sur votre souffle.

 

Voici une méditation guidée de Christophe André : https://www.youtube.com/watch?v=ttOHnXqlP6s

  • Observer votre cheval : regardez le vraiment : son attitude, sa robe, que fait’il ? quels bruits fait’il quand il marche, quand il respire, quand il mange ... Prenez le temps de le regarder puis de fermer les yeux et d’écouter , sentir, ressentir.

     

     

     

  • Poser les mains sur son cheval, être à son écoute : Posez les main sur votre cheval et ressentez la chaleur de son corps ou au contraire les zones plus froides, la texture de son poil, sa respiration, son souffle, son odeur, son attitude, ressentez vous des zones plus tendues ou contractées ... N’hésitez pas à vous connecter à lui à regarder son œil, ses réactions lorsque vous passez sur telle ou telle zone...

 

Nota : En pratiquant ces différents exercices vous verrez qu’il est difficile au début de ne pas voir resurgir nos pensées. Ne vous jugez pas trop durement c’est tout à fait normal et humain ! Prenez conscience de cette pensée qui arrive et laissez la passer. Puis revenez à votre exercice.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Caval'osmose - Anne-Sophie Tréhour
 LOPEREC
Siret : 84010984700029
06.67.31.52.92